Le Glossaire de L’Exquise Trouvaille

A

ABSORPTION : se constate lorsque la peinture de finition déposée sur un support, plus ou moins poreux, disparaît, plus ou moins, dans ce même support. Afin d’éviter l’absorption de la peinture de finition, il est conseillé de bloquer le fond en appliquant une peinture de sous-couche (ou primaire d’accroche ou impression).

ACAJOU : l’acajou ou mahagon, est un bois exotique très dur, de couleur rose pâle ou rouge brun, employé dans l’ébénisterie, la marqueterie et surtout le placage. Son grain très fin strié de veines claires et foncées qui se polit très bien. Ce bois fonce facilement à l’air et se rembrunit alors avec les années.

ACCOTOIR : l’accotoir correspond au bras d’un siège ou d’un fauteuil. Il est souvent confondu avec l’accoudoir. Il désigne plus généralement tout ce qui sert à s’appuyer de côté, c’est-à-dire comme appui latéral. L’accotoir se compose de l’accoudoir, parfois garni d’une manchette, et repose sur le support ou la console d’accotoir. L’extrémité de l’accotoir s’appelle la tête. Le centre, lorsqu’il est rembourré et garni d’étoffe, prend le nom de manchette. Le raccord d’accotoir qui le relie au dossier est le tenon.

ACCOUDOIR : l’accoudoir est l’appui d’un siège sur lequel on pose les coudes. Il représente la partie supérieure de l’accotoir et repose sur la console ou le support d’accotoir. L’accoudoir est parfois garni d’une manchette.

ACRYLIQUE : peinture à l’eau qui ne contient pas ou peu de solvants, et dont le liant est une résine acrylique. Elle est très répandue, facile d’application et peut être appliquée sur pratiquement tous les types de surface avec un temps de séchage rapide

ADDITIFS : les additifs adaptent les caractéristiques des peintures aux besoins de leurs applications : fixateurs, plastifiants, siccatifs, conservateurs (naturels : ail, huile essentielle de clou de girofle…)

ADHERENCE : façon dont s’accroche le film de peinture à son support. Pour qu’une peinture remplisse durablement des fonctions décoratives et protectrices, il est important qu’elle adhère correctement à son support.

ADJUVANT : Les adjuvants (ou additifs ou “agents”) sont des substances chimiques ou naturelles qui permettent d’améliorer les qualités spécifiques des peintures. Ils agissent sur le séchage (accélérateur ou retardateur), sur la souplesse et l’applicabilité (plastifiant, fluidifiant) ou sur la durabilité du produit (antigel, antibactérien)

AERO-GOMMAGE : technique qui correspond à l’évolution du sablage pour obtenir un état de surface sans l’altérer. Elle se concrétise par une gestion précise et approprié du mélange entre l’air et l’abrasif.

AGENOUILLOIR : meuble d’église en forme de petit escabeau de prière sur lequel on s’agenouille. Le dessus et le sommet du dossier de l’agenouilloir sont toujours légèrement inclinés pour supporter les genoux et les mains en prière.

ALCALI : solution aqueuse de gaz ammoniac extrait d’une plante marine. L’ammoniaque provoque des toux. L’alcali est employé pour nettoyer les bois avant l’application des préparations. Il s’applique à la brosse et dilué.

ANTIQUAIRE : marchand faisant commerce de meubles, de tableaux, d’objets d’art anciens

APLAT : surface de couleur parfaitement uniforme, sans aucune nuance (sans effet de matière et trace de pinceau)

APPLICATION : action de déposer sur un support une peinture, un vernis ou une préparation grâce à différents appareils comme un pistolet, un pinceau, ou un rouleau

APPOINTER : poser des semences sans les enfoncer définitivement pour mettre en place les toiles ou les tissus.

APPRET : couche de matière d’une épaisseur variable, appliquée uniformément sur un support destiné à être peint (bois ou toile). Cette couche préparatoire permet de dissimuler les irrégularités du support. Elle peut être blanche ou colorée, lisse ou granuleuse

ARABESQUE : ornement composé de figures géométriques (réseaux de losanges), de motifs végétaux stylisés le plus souvent (guirlandes de fleurs, volutes, palmette…) ; il n’y a pas de personnages. Les arabesques doivent leur nom aux Arabes qui les employèrent pour orner leurs édifices.

ARGENTIER : le buffet-argentier ou argentier est un buffet deux-corps dont la partie supérieure se compose de vantaux, de niche, parfois d’une crédence mais surtout de petites vitrines pour exposer l’argenterie

ASPECT : l’aspect d’une peinture est lié à son niveau de brillance. On distingue différents aspects : mat, velours, satin ou brillant.

ASSISE : hauteur du fond du siège par rapport au sol

B

BAROQUE : vient du portugais Barocco, qui qualifie une perle irrégulière. Le baroque désigne un art aux formes exubérantes et mouvementées

BATI : structure du siège que l’on garnit. Synonymes : carcasse, fût, bois de siège

BERGERE : la bergère est un fauteuil à bras pleins et à large assise rembourrée, cannée ou garnie de larges coussins. Son dossier est parfois ajouté d’oreilles.

BIBLIOTHEQUE : meuble de rangement muni d’étagères pour poser les livres. Ces derniers restent visibles grâce aux portes vitrées ou grillagées. La bibliothèque est petite ou grande, à un ou deux corps, et composée en largeur d’un à plusieurs éléments de rangement.
Le bibliothèque-crédence présente une niche ou un renfoncement au-dessus de la ceinture centrale.

BILLET-DOUX : petit meuble de bureau pour écrire des correspondances occasionnelles.
Un haut piétement supporte un corps supérieur de faible profondeur qui s’ouvre en un grand abattant formant une sorte de secrétaire. L’abattant replié verticalement, ce petit meuble ne prend que peu de place. Il peut ainsi être oublié dans le coin d’une chambre ou d’un bureau. Il existe aussi des billets-doux en forme d’écran de cheminée avec une tablette amovible et rétractable, Le dessus possède un casier stockant le nécessaire à écrire comme l’encrier et les plumes. Il sert aux mêmes besoins qu’un bonheur du jour mais en plus ramassé. Le billet-doux fut très populaire durant tout le XIXe siècle.

BIO : le terme Bio renvoie à un mode de production respectueux de l’environnement réglementé et contrôlé par les pouvoirs publics : l’agriculture biologique. L’utilisation du terme bio pour qualifier un produit ne doit être possible que si le produit contient des ingrédients issus de l’agriculture biologique.

BIOSOURCÉ : se dit d’un produit ou d’un matériau entièrement ou partiellement fabriqué à partir de matières d’origine biologique. En anglais : bio-based ou biobased. Une peinture est dite biosourcée dès lors que ses composants proviennent de matières premières renouvelables issues des végétaux, de la nature, de l’environnement naturel.

BLANC DE MEUDON : appellation courante de la craie. Il entre dans la composition des préparations (blanc d’Espagne)

BOMBÉ : léger arrondi sur le dessus d’une garniture que l’on accentue plus ou moins selon les styles.

BONHEUR DU JOUR : petite table à écrire reposant sur un haut piétement et dont l’arrière du plateau possède un grand gradin ou une petite armoire à vantaux. Ce meuble de dame est souvent muni d’une ceinture à tiroir et parfois d’une tablette coulissante.

BONNETIERE : armoire étroite de bonne profondeur et fermant à une grande porte. Lorsqu’elle possède deux portes superposées, généralement séparées par un ou deux tiroirs médians, on l’appelle demi-presse (ou cabinet). La presse est l’ancien nom de l’armoire.

BOUCHE-PORES : apprêt, généralement incolore, employé sur des matériaux poreux, afin d’en colmater les micro-aspérités. Il s’utilise souvent avant l’utilisation d’un second apprêt spécialisé, soit absorbé, comme une teinte, soit filmogène, comme un vernis, une peinture ou une cire.

BOURRELET : bord de la garniture épousant la forme de la ceinture, formé par le piquage du dernier point de la garniture. Il est piqué plus ou moins gros selon le style.

BRILLANT SPECULAIRE : le brillant spéculaire ou pouvoir de réflexion d’une peinture correspond au rapport entre la quantité de lumière émise et la quantité de lumière réfléchie par une surface. C’est la mesure qui déterminée l’aspect de la peinture : plus le brillant spéculaire est élevé, plus la peinture est brillante (norme NF T 30.064°)

BROCANTEUR : personne qui achète ou qui échange des objets d’occasion pour les revendre ou les échanger.

BROSSE : outil de peintre qui permet l’application de la peinture sur le support. Elle peut être constituée de fibres synthétiques ou de soies d’origine animale. Il existe des brosses rondes, plates, spalter…

BUFFET : meuble de rangement à portes, dont chaque corps est plus large que haut. Il se distingue de l’armoire par sa structure munie de petites portes ou vantaux.

BULLAGE : on parle de bullage (ou de cratères) de peinture lorsque des bulles ou des porosités crevées apparaissent lors de l’application de la peinture sur la surface du film de peinture. Ce phénomène peut provenir de l’emploi de solvants ou de diluants trop volatils ou de dégagement gazeux à travers la peinture.

BUREAU A GRADIN : bureau plat dont le plateau reçoit de petites étagères servant au rangement de papiers et d’objets. Lorsque le gradin est disposé sur le côté, on parle de serre-papiers.

BUREAU A CAISSONS : bureau de ministre dont les parties latérales se composent de colonnes à tiroirs. Parfois, il n’y a qu’un seul caisson.

BUREAU A CYLINDRE : bureau-secrétaire dont l’abattant forme un arrondi en cylindre.

C

CAMAIEU : composé de différentes valeurs d’une même couleur, il s’agit d’une couleur mélangée très progressivement avec du blanc.

CANAPE : large siège avec bras et dossier. Sa structure, au confort généralement amélioré par un rembourrage, repose sur quatre pieds ou plus.

CANNEUR-REMPAILLEUR : garnit les plateaux d’assise avec du rotin pour le cannage, de la paille, du jonc ou du raphia pour le paillage. Les brins sont apprêtés dans l’eau et tressés selon différents points de clôture.

CARDER : action de démêler le crin

CARRELET : grande aiguille du tapissier servant au piquage (droit, courbe, demi-courbe ou double pointe).

CASEINE : protéine du lait extraite avec de l’acide ou de la présure. En tant que liant ses applications sont : colle forte, enduit, peinture (uniquement avec des pigments compatibles à la chaux)

CASSE : se dit d’un blanc mélangé avec une pointe d’une couleur

CAUSEUSE : siège composé de deux fauteuils inversés ou qui se font face, partageant le même bras central. La causeuse est aussi le nom d’un fauteuil à deux places, sorte de marquise.

CEINTURE : ensemble des traverses reliant les pieds et les montants du dossier sur lesquelles repose la garniture. Les formes de ceintures sont variées

CERUSAGE : technique qui consiste à remplir les pores de certains bois d’une matière dure, de couleur tranchant avec le bois

CERUSE : technique décorative destinée à faire ressortir le veinage du bois. Elle consiste à creuser les veines les plus tendres puis à garnir le grain d’une cire blanche ou pastel qui les souligne par contraste. En général, on teinte l’essence (ton bois ou couleur) avant d’y appliquer la céruse, mais on peut également céruser du bois naturel.

CHANFREIN : emplacement fait à la râpe sur le dessus de la ceinture ou vient reposer la tête de la semence au moment du rabattage de la garniture.

CHARGE (sièges) : quantité de crin disposée sur le siège pour former la garniture

CHARGE (peinture) : dans une peinture, la charge donne matière et couvrance. Elle peut être d’origine minérale ou végétale : Blanc de Meudon (craie), d’Espagne, de Troie, de Champagne, sciure en poudre, paille, sable, poudres de pierre (marbre), de liège, de mika, de brique, pouzzolane (roche volcanique…)

CHIFFONNIER : meuble tout en hauteur, composé d’une série de tiroirs alignés les uns au-dessus des autres. Il repose sur des pieds bas ou sur socle.

CHINER : chercher de vieux objets dans les brocantes. Ce terme est en fait une contraction du verbe « s’échiner ». Les premiers colporteurs transportaient en effet leur marchandise sur leur dos, qu’on appelait gracieusement échine dans le bon vieux temps.

CIRE : substance grasse, de couleur jaune, sécrétée par les glandes cirières de certains hyménoptères et notamment des jeunes ouvrières d’abeille, qui l’utilisent pour construire les rayons. Préparation à base de cires animales (cire d’abeille) ou végétales (cire de carnauba) et de solvants, utilisée pour l’entretien du bois.

CLAIR-OBSCUR : procédé technique qui consiste à jouer sur la diffusion de la lumière dans une peinture représentant le plus souvent des scènes d’intérieur nocturnes. Les effets de lumière sont très puissants à certains endroits du tableau et inexistants à d’autres.

CLOUTAGE : action d’enfoncer les clous décoratifs.

COIFFEUSE : table dont le fond du plateau est muni d’un miroir. Ce dernier est fixe ou parfois pivotant comme un psyché. La table découvrant trois volets ou abattants dont celui du centre muni d’une glace s’appelle normalement une poudreuse.

COLLE : substance agglutinante ou liante, d’origine végétale ou animale entrant dans la composition des préparations et des peintures à la détrempe.
colles végétales : de pâte, de seigle, d’amidon ou de dextrine pour les couches d’impression, d’encollage sur des fonds très absorbants.
colles animales : colle de peau (colle obtenue par cuisson des matières riches en protéines), colle de gélatine, caséine, œuf

COMMODE DE TOILETTE (ou commode coiffeuse) : commode qui possède une glace est de petits tiroirs de rangements sur son dessus.

COUVERTURE : étoffe posée sur l’ensemble des garnitures formant le siège et lui donnant son aspect définitif.

CRANTER : donner des petits coups de ciseaux sur une lisière ou une couture qui tire

CRIN : la garniture traditionnelle des sièges est composée de matériaux naturels tels que :
– le crin animal : ce crin lavé, cardé, d’origine animale (cheval ou bœuf) peut être blond ou gris. Prélevé sur la queue ou la crinière des chevaux, il est torsadé pour donner sa nervosité. Il apporte beaucoup de souplesse aux garnitures c’est pourquoi il est employé pour la garniture capitonnée.
– le crin végétal : fibre provenant de l’alfa ou des feuilles de palmier nain, le crin végétal est livré en balles, cardé, ou en corde, en diverses qualités
– l’élancrin, ou le Ceylan crin : Il est entièrement composé de fibres de coco.

CUVETTE : garniture en creux ; les bords (bourrelets) sont plus élevés que le centre. Utilisée pour retenir un coussin ou un matelas et pour donner plus de résistance sur les bords et retenir le crin le long du bourrelet dans une garniture capitonnée.

COMPOSÉ ORGANIQUE VOLATIL : les Composés Organiques Volatils ou COV regroupent une multitude de substances se trouvant dans l’atmosphère, l’air intérieur ou extérieur, sous forme de gaz. Par leur volatilité, les COV peuvent se répandre plus ou moins loin de leur lieu d’émission. Les impacts directs et indirects sont donc très nombreux sur la santé des êtres vivants et l’environnement. Parmi les COV les plus fréquents dans nos intérieurs, on trouve le benzène ou encore le formaldéhyde.
La teneur en COV (exprimée en g/l de peinture) est la quantité de composés organiques volatils que l’on retrouve dans la formulation de la peinture (Directive européenne 2004/42/CE).
L’émission de COV (exprimée en µg/m³ d’air) est le taux de composés organiques volatils émis dans l’air intérieur après application et séchage de la peinture.

CONTRASTE : opposition importante et remarquable entre deux couleurs, deux formes, deux lignes, … Désigne soit les différences de valeurs entre les couleurs, soit les différences de température chaud/froid, soit les différences de qualité couleur saturée/couleur éteintes, soit les différences de quantité couleur dominante/couleur tonique, les différences d’aspect mat/satiné/brillant…

CONSOLE : meuble d’apparat composé d’une tablette ou d’un plateau à hauteur d’appui reposant sur un riche piétement d’un, deux ou quatre pieds.

CORDAGE : défaut d’un feuil (film) de peinture caractérisé par des stries sensiblement parallèles et rectilignes. Ces stries apparaissent au moment de l’application et persistent après le séchage de la peinture qui ne se tend pas suffisamment. Ce phénomène apparaît lorsque le produit est appliqué à la brosse ou au pinceau : les sillages des poils ne se résorbent pas au séchage.

COUCHE DE FOND : la couche de fond permet de cacher les tâches du support à peindre, d’enlever l’effet poreux, de permettre l’adhérence de la peinture… La couche de fond est un apprêt, une sous-couche.

COUCHE D’IMPRESSION : couche appliquée directement sur un subjectile (support) absorbant (bois, plâtre, ciment, etc.) évitant la formation ultérieure d’embus dont le rôle est d’assurer un parfait accrochage entre le subjectile et le début de la protection.

COULEUR CHAUDE : couleur vive ou rompue qui contient une dominante de magenta

COULEURS COMPLEMENTAIRES : ce sont les couleurs opposées sur le cercle chromatique : Bleu/ Orange, Jaune/Violet, Rouge/Vert

COULEUR DOMINANTE : couleur qui domine par sa présence les autres couleurs, c’est la couleur principale.

COULEUR FROIDE : couleur vive ou rompue qui contient une dominante de cyan

COULEUR PASTEL : couleur dont l’intensité colorée est faible et qui se compose majoritairement de blanc.

COULEURS PRIMAIRES : les couleurs primaires sont des couleurs pures, il s’agit du rouge primaire ou magenta, du bleu primaire ou cyan et du jaune primaire. On ne peut pas les obtenir par un mélange, mais on peut obtenir toutes les autres couleurs à partir des 3 primaires.

COULEUR RABATTUE : couleur mélangée à du noir en plus ou moins grande quantité.

COULEUR ROMPUE : couleur mélangée à sa complémentaire en plus ou moins grande quantité.

COULEURS SECONDAIRES : les couleurs secondaires résultent d’un mélange de deux couleurs primaires. Il s’agit du vert, de l’orange et du violet

COULURE : une coulure de peinture correspond à une surépaisseur de peinture, en forme de draperies ou de gouttes.

CRAQUELURE : petites fentes ou rides plus ou moins profondes. Lorsqu’elles sont prématurées”, elles sont dues à une dessiccation trop rapide du liant ou peuvent dues à des erreurs techniques (mélanges de couleurs dont les délais de séchage sont différents, pose d’une couche sur une couche inférieure insuffisamment sèche) ou à une volonté d’obtenir un effet décoratif. Lorsqu’elles sont “d’âge”, elles résultent souvent des tensions du support et suivent les fibres du bois.

D

DECAPER : nettoyer une surface en enlevant la couche des impuretés et oxydes qui la recouvrent, mettre à nu un objet en ôtant, par action physique (ponçage, aéro-gommage), thermique ou chimique d’un décapant, les couches de vernis, cire, peinture, etc

DECOLLEMENT : le décollement de la peinture est une altération caractérisée par une perte d’adhérence d’une ou de plusieurs couches de peinture et qui entraine la séparation d’avec son support. Lorsqu’il y a décollement de la peinture, cette dernière s’écaille à l’ongle, faisant alors apparaitre la peinture de sous-couche (si elle est trop bloquante) ou le support (s’il n’a pas été correctement nettoyé).

DEGARNIR : déclouer, retirer les semences fixant la couverture ou la garniture. Ce travail s’effectue avec précaution pour ne pas endommager le bois en éclatant les feuillures ou les moulures.

DEGRADÉ : passage progressif d’une couleur à une autre, ou d’une valeur à une autre avec une transition où les deux se confondent

DETREMPE : technique picturale dans laquelle les couleurs sont broyées à l’eau, puis délayées au moment de peindre avec un liant (colle de peau tiède, huile émulsionnée, gomme, cire, miel).

DILUANT : un diluant pour peinture est un solvant (ou mélange de solvant) qui permet d’obtenir la fluidité nécessaire de la peinture pour son application. L’eau est un diluant employé pour les colles, les émulsions, les peintures acryliques, l’essence de térébenthine est le diluant des peintures à l’huile, le white spirit celui des peintures glycéros.

DIVAN : grand canapé sans bras et généralement rembourré au niveau de l’assise et du dossier.

DOS : traverse basse des dossiers, la traverse haute étant le fronton.

DOS D’ANE (ou bureau ou secrétaire à pente) : la forme en dos d’âne ressemble à un toit où deux plans inclinés s’adossent. Ces surfaces inclinées forment un V renversé.
Un bureau dos d’âne se compose ainsi d’un abattant en pente qui s’incline pour former une tablette à écrire reposant sur deux tirettes latérales.

DOSSIER : partie de la chaise ou du fauteuil recevant le dos
a) dossier intérieur : face du siège recevant la garniture
b) dossier extérieur : arrière du siège recevant l’entoilage placé en feuillure ou cousu.
Dossier dit “en Cabriolet”, le siège vu en plan présente un cintre intérieur (Louis XV, Louis XVI). Dossier dit “à la Reine”, le siège vu en plan présente un dossier plat.

DROIT FIL : axes perpendiculaires suivant les fils de chaîne et les fils de trame d’un tissu

DUCHESSE : sorte de bergère à l’assise en longueur et un chevet de pied. Son dossier et ses bras son souvent rembourrés.

DURETE : la dureté d’une peinture correspond à la résistance de ce revêtement sous l’effet mécanique : pression, abrasion ou incision par exemple. C’est l’aptitude d’un feuil (film) sec à résister, sans altération, à des rayures ou à des chocs.

E

EBENISTE : conçoit et réalise des meubles d’agencement, des meubles de style ou de création, à l’unité ou en petite série. Traditionnellement attaché au travail du bois, notamment d’essences rares et précieuses, le métier s’ouvre à l’utilisation de tous types de matériaux : Corian, textile, métal, verre…

ECAILLAGE : décollement du feuil (film) de peinture sec en forme d’écailles

ECHANCRER : couper pour dégager un pied, un angle ou un obstacle.

ECOFRIENDLY : un produit « ecofriendly » est un produit respectueux de l’environnement et de la nature

ECOLABEL : certification qualité qui a été mise en place par les pouvoirs publics et qui concerne les produits et services respectueux de l’environnement.

ECOLOGIQUE : un produit écologique est, dans sa globalité et pour l’ensemble de ses composantes, un produit de qualité au regard de la protection de l’environnement. Seule une réduction importante des principaux impacts environnementaux du produit tout au long de son cycle de vie permet de justifier l’emploi d’une formule telle qu’ « écologique » et ses synonymes.

ECO-RESPONSABLE : être éco-responsable (ou écoresponsable) c’est faire preuve de responsabilité et de respect vis-à-vis de l’environnement et des générations futures.

EFFET (de matière) : ensemble de procédés qui visent à représenter des textures, des matières

EGRENER : entre deux couches de peinture ou de vernis, poncer doucement avec un papier abrasif au grain très fin. L’objectif est de lisser les aspérités et petites bulles que l’on crée lorsque l’on passe la première couche.

EMBOURRURE (TOILE D’) : fil de jute, de tissage peu serré, pour former la garniture et la piquer. Poids au m² (180-260g).

EMULSION : mélange intime de deux liquides non miscibles entre eux par nature et dont seule une agitation forte permet une bonne homogénéisation. Une émulsion est une peinture dont le liant est constitué par une émulsion.

ENCAUSTIQUE : technique de peinture dans laquelle le liant pour pigments secs est de la cire d’abeille. La cire donne du relief et de la transparence et résiste à l’humidité.

ENCOIGNURE (ou encoinçon) : buffet bas à un ou deux vantaux dont la base en quart de cercle prend la forme de l’angle de la pièce.

ENCOLLAGE : fine couche de colle posée pour recouvrir le support dans le but de garantir l’isolement de la couche picturale et de limiter le pouvoir absorbant du support

ENDUIT : couche destinée à isoler le support de la couche picturale. Pour la peinture murale, on utilise comme enduit le mortier, le plâtre ou la chaux. Pour la fresque, on utilise la chaux ou le sable. Pour le bois, on appelle l’enduit “préparation”.

ENFILADE : buffet bas à trois portes ou plus, généralement coulissantes et reposant sur de petits pieds. Les tiroirs en ceinture sont rares. On parle parfois de bahut pour désigner ce type de meubles (surtout quand il mélange des portes, tiroirs et autres niches ou rangements).

ESSENCE : liquide volatile extrait de certains végétaux ou du pétrole, utilisé comme diluant dans la peinture à l’huile. Il y a les essences naturelles, d’origine végétale et résultant de la distillation (essence de térébenthine). Il y a les essences minérales qui proviennent du pétrole ou du naphte.

F

FAUTEUIL BRIDGE : siège à dossier bas, légèrement incliné, avec des bras plein ou ajouré. Il est généralement rembourré. C’est un fauteuil destiné à la salle à manger, idéal pour jouer aux cartes, au bridge notamment.

FAUTEUIL CLUB : invention anglaise de la fin XIXème siècle. Ce siège de bureau, généralement en cuir, possède un rembourrage confortable au niveau du dos, de l’assise à ressorts et des bras.

FAUTEUIL CRAPAUD : sorte de fauteuil club, entièrement rembourré, possède un dossier enveloppant et une assise basse.

FEUIL : un feuil de peinture (ou film de peinture) désigne la fine couche de pellicule qui résulte de l’application d’une peinture (ou d’un vernis ou d’une lasure) sur le subjectile : il s’agit de déposer une couche mince pour recouvrir une surface.

FEUILLURE : rebord le long d’une moulure permettant la fixation de l’étoffe sur un fond ou un dossier

FIL : a) de chaîne : fil du tissage sur la longueur de l’étoffe
b) de trame : fil perpendiculaire à la lisière (passage de la navette au tissage) sens désignant la largeur de l’étoffe

FILM : le film de peinture correspond à un feuil de peinture : c’est une pellicule continue résultant de l’application d’une ou plusieurs couches de peinture (ou vernis ou lasure) sur un support. Il existe le film humide (couche de peinture qui vient d’être appliquée) et le film sec (après évaporation des solvants dans l’air). Le film solide comprend l’ensemble des couches finement appliquées sur un support.

FINITION : action, manière de terminer avec soin un ouvrage, de lui donner un aspect fini ou un nouveau rendu, a pour but d’améliorer l’état de surface. Utilisé pour décrire la peinture et son rendu final. On dira alors finition tendue, pochée, pommelée… Ou encore qualité de finition très soignée, soignée ou courante. Les finitions mates, velours, satinées ou brillantes correspondent à un aspect plus ou moins élevé de brillance, c’est-à-dire la quantité de lumière que la peinture peut réfléchir. Plus une peinture est brillante plus les défauts se voient et plus l’application est compliquée car il faut bien “tirer”.

BRILLANT OU LAQUE : la peinture de finition brillant ou laque renvoie beaucoup de lumière (entre 60 et 100%). Gare aux imperfections sur les supports : elle ne masque aucun défaut. Le support doit être parfait et ne laisser apparaître aucune aspérité ! Elle demande une grande maîtrise lors de son application qui nécessite souvent 3 couches.

MAT : la peinture de finition mat ne renvoie pas de lumière (moins de 5%) et masque mieux les défauts du support. Elle est idéale pour la décoration intérieure en général. Facile d’application, elle ne laisse pas de traces au passage du rouleau.

SATIN : la peinture de finition satin renvoie plus de lumière que la finition mat et velours (entre 15 et 60%). C’est une peinture polyvalente qui convient aux pièces à fort passages (couloirs, appartements en location, hall d’entrée). Elle accroche la lumière mais masque difficilement les défauts du support.

VELOURS : la peinture de finition velours renvoie un peu plus de lumière (entre 5 et 15%) que la peinture de finition mate. C’est un bon compromis entre la résistance et le rendu esthétique, entre le mat et le satin. La finition velours est encore appelée semi-mat ou semi-satiné.
FOND DUR : également appelé apprêt, primaire ou sous-couche, un fond dur est un produit destiné à préparer le bois avant de lui appliquer une finition.
Un fond dur est généralement constitué d’une résine d’origine végétale ou de synthèse qui permet de bloquer le support et de renforcer l’action protectrice du produit de finition qui sera appliqué dans un second temps.

FORTE (TOILE) : toile de jute de tissage grossier plus serré que la toile d’embourrure, utilisée pour couvrir les guindages ou servant de contre-toile (poids au m² : 330-380-420-480g).
FUSÉE : Une fusée de peinture est une traînée pigmentaire qui apparaît sur le support lors de l’application de la peinture.

G

GALON : passementerie sous forme de ruban épais utilisé pour dissimuler les semences, ou en application sur les sièges et rideaux pour les agrémenter

GANSE : cordonnet en coton très souple utilisé pour la confection des passepoils.

GARNITURE : ensemble des éléments de confort, constitué de matériaux de rembourrage et de couverture.

GESSO (traduction italienne de gypse) : à l’origine, nom d’une préparation faite de plâtre/colle qu’utilisaient les primitifs italiens. Le plâtre sert à charger ou à épaissir une peinture, donne une grande finesse de grain.

GLACIS : couche de peinture ou de vernis, légère et transparente. Le glacis est appliqué à la fin, pour modifier la coloration du fond et pour obtenir profondeur et transparence

GOMME : substance végétale soluble à l’eau et produite par certains arbres
Gomme arabique : gomme provenant de l’acacia. La gomme arabique sert à lier l’aquarelle, la gouache et le pastel.
Gomme laque : le plus ancien vernis au Monde, issue de Coccus lacca (cochenille), c’est une résine naturelle animale fabriquée à 95% en Inde. C’est une préparation pour isoler, pour bloquer les tanins et servir et servir d’interface.

GOUACHE : peinture de consistance pâteuse, opaque, faite de couleurs détrempées à l’eau mêlée de gomme.

GRIS COMPLEMENTAIRE : couleur composée des 3 couleurs primaires en plus ou moins grande quantité.

GUERIDON : petite table à plateau rond, ou parfois carré, reposant sur un fut ou un haut piétement à trois ou quatre pieds. Il est parfois muni d’un tiroir en ceinture et d’une tablette d’entrejambe.
Le guéridon se distingue de la table bouillotte ou des petites tables de salon par sa taille avec son plateau assez haut de faible largeur, qui ne permet pas de s’y attabler mais seulement d’y poser un objet comme un pot de fleur ou une lumière.

GUINDAGE : ensemble des ressorts maintenus à une hauteur déterminée par de la corde à guinder qui prend le pavillon de chaque ressort souvent en quatre points ce que l’on appelle le guindage en quatre
GLYCEROPHTALIQUE (GLYCERO) : la peinture glycéro contient beaucoup de solvants chimiques qui sont toxiques et émanent de fortes odeurs entêtantes. Ces solvants chimiques sont nocifs pour l’environnement et la santé. Même si on lui accorde une plus grande résistance et lessivabilité ainsi qu’une finition plus lisse, elle reste plus difficile à appliquer qu’une peinture acrylique.

H

HOMME-DEBOUT : étroite armoire toute en hauteur et dont la partie centrale accueille généralement un tiroir.

HOUZEAUX : grosses épingles à tête ou à œil de 5 à 7 cm de longueur.

HUILE DURE : produit de protection pour bois. Elle est dite « dure » du fait des 2 principales propriétés qui la caractérise. D’une part, il s’agit d’une huile siccative c’est à dire qui présente une aptitude à sécher soit naturellement soit par l’adjonction de siccatifs. Une huile dure aura tendance, à l’issu du séchage, à durcir jusqu’à pouvoir résister à l’abrasion.

HUILE (peinture à l’) : peinture constituée de couleurs broyées et agglutinées avec de l’huile siccative (qui sèche facilement), et véhiculées grâce à une essence volatile. La peinture à l’huile est utilisable sur n’importe quel support préalablement enduit. Il faut compter un an pour le séchage.

HYDROFUGE : peinture imperméable à l’eau. Cette peinture est facilement nettoyante : l’eau glisse sur le film.

HYDROPHOBE : peinture dont la propriété est son imperméabilité aux agents extérieurs.

I
IMPRESSION (COUCHE D’ou SOUS-COUCHE) : utilisée pour permettre l’adhérence de la peinture de finition sur le support. La peinture d’impression – ou impression – est également appelée peinture pour sous-couche, sous-couche, primaire d’accroche ou primaire d’accrochage, sa fonction première est de pénétrer et rendre le support homogène. Il est indispensable de préparer le support avant son application (ponçage, rebouchage des trous, lézardes et fissures, pose d’un enduit de rebouchage…). L’application de la peinture de finition doit être réalisée uniquement lorsque la peinture d’impression est bien sèche. Appliquer cette peinture d’accroche permet un rendement meilleur de la peinture de finition qui ne sera pas absorbée inutilement par le support, mais bloquée par la couche de sous-couche appliquée juste avant.

INTERMEDIAIRE (COUCHE) : couche appliquée entre une couche primaire (ou sous-couche ou primaire) et les couches de peintures de finition.

J

JACONAS : toile très fine de coton, de couleur gris-bleu ou marron posée sous le siège couvrant le sanglage (toile de propreté).

JUS (peinture) : peinture très diluée, semi-transparente (lorsqu’elle est tout à fait transparente on parle de glacis et l’usage est différent) et elle est très liquide, donc plus difficile à appliquer.
Utiliser un jus, c’est teinter toute la surface de la même façon mais laisser apercevoir les veines du bois par transparence.

JUS (Mobilier) : une marchandise « dans son jus » n’a pas été retouchée ni nettoyée. Le brocanteur la vend telle quelle, à vous de l’égoutter !

JUTE : matière la plus employée dans la garniture. Il se trouve sous forme de toile grossière qui, selon certains critères, s’appelle toile d’embourrure ou toile forte. La sangle est souvent en jute. Elle se présente sous deux formes de tissage : simple ou retors; ce dernier augmente sa résistance (voir également “Forte” et “Embourrure”)

L

LAÇAGE : mise en place du crin dans le lacet par enroulement en le répartissant régulièrement sur la surface du siège.

LACET : longueur de ficelle non tendue comprise entre deux semences distantes d’environ 6 à 10 cm, ou entre deux points arrières ou droits

LAQUE : Peinture ou vernis laque opaque et non transparent, pour couche de finition donnant un feuil dur, résistant, lisse et tendu ayant l’aspect d’une laque. Généralement plus résistante. L’application de ce type de peinture nécessite une préparation et un travail très soigné. La peinture laque existe en aspect brillant mais aussi satiné et mat. Cette peinture est majoritairement conçue à base de solvants. Une peinture laque se tend d’elle-même au séchage pour un fini lisse. C’est une peinture aux résines ou émulsions acryliques, alkydes, polyester, polyuréthane…

LASURE : produit de protection et de décoration, de finition (incolore ou teinté) du bois ne créant pas de film.

LESSIVABLE : une peinture est dite lessivable dès lors qu’elle peut être nettoyée avec un produit de type lessive et en rinçant ensuite abondamment à l’eau claire, tiède de préférence. La lessivabilité est une notion “normée” au niveau européen, faisant l’objet d’un test de résistance à l’abrasion humide. Le test mesure la quantité de peinture qui disparaît lors des frottements avec une éponge à récurer. Ce test aboutit à une classification selon 4 niveaux de résistance.

LIANT : dans une peinture, le liant assure la cohésion entre les différents pigments, recouvre le support, assure l’adhérence de la peinture, embellit, détermine la finition et protège. Il peut être à base de résines de synthèse ou d’origine végétale. Un liant peut être alkyde, acrylique, vinylique, polyester. Les peintures sont classées d’après la nature chimique de leur liant qui en est le constituant le plus important.

LUSTRAGE (ou polissage) : opération de finition d’un feuil de vernis ou de peintures ayant pour objet d’augmenter le brillant par des frottements mécaniques répétés, à l’aide de tampons appropriés. Le lustrage peut être provoqué par une action mécanique trop forte lors du lessivage ou lavage d’une peinture mate ou satinée. Le lustrage permet d’avoir une peinture lisse, d’éliminer la poussière ou les coulures par exemple.

M

MANCHETTE : petite garniture placée sur le bras d’un fauteuil ou d’un canapé, piqué ou à pelote selon les styles

MARQUETTERIE : technique qui consiste à appliquer sur de la menuiserie toute une série d’éléments découpés dans différentes matières, telles que le bois, le métal, etc., dans l’intention d’obtenir des effets ornementaux ou figuratifs.

MENUISIER EN SIEGE : à partir du bois brut, le menuisier en sièges fabrique les carcasses ou les fûts (chaises, canapés, fauteuils…). Il réalise les croquis et les plans, découpe et façonne les éléments puis les assemble.

MEDIUM : liquide, liant, servant à fluidifier les couleurs : eau, essence, huile, alcool, solvant, etc. Se dit également de l’élément intermédiaire entre l’outil et le support : gouache, huile, encre.

MEDIUM (bois) : un panneau de fibres à densité moyenne ou MDF (Medium Density Fiberboard) est un panneau composite de fibres de bois, également connu sous la dénomination de medium. Ce panneau est constitué de fibres de bois et d’un liant synthétique à base de résine, constituée de plusieurs composants dont un liant ou colle, que l’on soumet à des contraintes de température et de pression.

MERIDIENNE : canapé à bras pleins de hauteurs différentes et d’un dossier présentant une courbe descendante les reliant.
Il existe de nombreuses variantes de ces canapés dont certains très originaux comme la baignoire en sopha, le demi-bain, la baigneuse pour s’y baigner.

METIS : toile dont la chaîne est en coton et la trame en lin

METRAGE : longueur précise de tissu pour réaliser un ouvrage (siège, tenture…)

MISE EN BLANC : couverture intermédiaire à l’aide d’une toile blanche avant la pose du tissu de couverture final.

MONO-COUCHE : peinture reconnue pour son pouvoir opacifiant élevé. Selon l’état du support d’origine et les couleurs appliquées, deux couches seront parfois nécessaires.

N

NŒUD (sièges) :
élément du ressort arrêtant le fil d’acier sur le pavillon. Qui évite le glissement du ressort
entrecroisement de la corde à guinder

NATUREL : terme qui ne devrait être utilisé que pour un produit peu transformé, proche de son état d’origine, contenant au moins 95 % de composants naturels. Attention, naturel n’est pas synonyme de végétal ou d’inoffensif
Définition (Reach) « une substance naturelle, telle quelle, non traitée ou traitée uniquement par des moyens manuels, mécaniques ou gravitationnels, par dissolution dans l’eau, par flottation, par extraction par l’eau, par distillation à la vapeur ou par chauffage uniquement pour éliminer l’eau ou qui est extraite de l’air par un quelconque moyen ».

NATURELLE (PEINTURE) : peinture composée d’éléments provenant de l’environnement naturel. Non toxique, elle est bien plus respectueuse de l’homme et de la nature qu’une peinture classique (à base de pétrochimie).

NUANCE : l’ensemble d’une gamme d’une même couleur, contient différentes nuances. Celles-ci vont par exemple de la plus claire à la plus foncée.

NUANCIER : catalogue définissant visuellement un ensemble de couleurs dont chacune est accompagnée d’un identifiant.

O

OPACITÉ : aptitude d’une ou plusieurs couches de peintures à masquer, après séchage, toute autre couleur sous-jacente.

P

PARE-FEU : le pare-feu est un petit meuble léger destiné à protéger le visage des dames de la chaleur du feu. Il est généralement composé d’un petit plateau vertical ajustable en hauteur le long d’une tige reposant sur un trépied.

PASSEMENTERIE : article de décoration et de finition : franges, galons, effilés, glands, cartisanes, câblés, embrasses…

PASSEPOIL : bande étroite d’étoffe dans laquelle est emprisonnée une ganse.

PATINE :
Transformation de la surface d’un objet, d’une sculpture, se produisant avec le temps ou sous l’effet de certains traitements de surface ; les patines artificielles sont obtenues à l’aide de divers acides, laques et/ou vernis
Aspect, coloration que prennent certains objets avec le temps ou sous l’effet de frottements répétés.
Procédé de finition ayant pour objet de rappeler une fabrication ancienne.

PAVILLON : base circulaire des ressorts

PEINTRE SUR MOBILIER/SUR BOIS : procède à la transformation d’un meuble, de boiseries, d’huisseries, d’un objet, d’une sculpture en bois pour créer, restaurer et/ou en modifier le décor. Il traite le bois avec un enduit et le peint à la détrempe, en utilisant des pigments de couleur dilués dans de l’eau et un liant à base d’œuf. Il peut aussi utiliser de la peinture à l’huile ou des peintures synthétiques. Il réalise son décor à main levée ou au pochoir.

PEINTURE : une peinture est un mélange de plusieurs substances : liant, solvant, pigment et adjuvants divers. La peinture est un revêtement qui permet de recouvrir un support grâce à l’application d’une ou plusieurs couches de ce produit. Le rendu final n’est obtenu qu’après séchage des différentes couches de peinture qui ont chacune un rôle bien déterminé. La peinture qui est appliquée est plus ou moins crémeuse, elle est appliquée en fine couche appelé le film et lors de son séchage ce film forme un feuil pelliculaire. Le film solide final est opaque et couvrant.

PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE : l’appellation “Peinture glycéro” est un abus de langage pour dire “peinture en phase solvant”, c’est à dire à base de résines alkydes ayant pour solvant du white spirit.

PEINTURE ACRYLIQUE : l’appellation “Peinture acrylique” est un abus de langage pour dire peinture “en phase aqueuse” ou peinture à base de liant acrylique. Une peinture acrylique se dilue à l’eau.

PEINTURE EN PHASE AQUEUSE : peinture qui peut être diluée à l’eau. Souvent appelée “peinture à l’eau”, elle contient en plus de l’eau qui lui sert de diluant : des résines, des pigments, des liants…

PEINTURE EN PHASE SOLVANT : peinture qui doit être diluée avec un solvant comme le white-spirit. Le solvant est donc le diluant.

PIQUAGE : ensemble de points maintenant la garniture (points droit, échelle, arrière, perdu, de chaînette)

POINT DE FOND : ficelle piquée dans la garniture pour maintenir la toile d’embourrure sur le crin

PROFONDEUR (d’une assise) : partie comprise entre la devanture et le dossier sur laquelle on s’assied.

PETRIN : large coffre disposé sur un haut piétement. Il ferme parfois par un plateau à charnière ou à emboitage.

PIGMENT : les pigments sont les poudres minérales ou synthétiques destinées à colorer les peintures. Ils peuvent être d’origine naturelle, végétale ou minérale, ou synthétique. Le pigment doit être mélangé à un liquide pour être utilisé en peinture.

PLACAGE : feuille de bois d’épaisseur comprise entre 0,2 mm et plusieurs millimètres, obtenue le plus souvent par tranchage ou déroulage d’une bille de bois.

POLYURETHANES : les vernis polyuréthanes (polymères hydroxylés) sont largement utilisés dans les enduits, laques, peintures et vernis que cela soit dans le bâtiment, l’ameublement ou la protection du bois ; ils se diluent avec un diluant adapté. Pour les vernis contenant des polymères hydroxylés (résine), les propriétés physico-chimiques du film sont essentiellement dues à la nature de la résine et/ou du liant (catalyseur) utilisé. Ces vernis ou laques polyuréthanes bi-composants, dont il faut faire le mélange avant de les appliquer, ont une durée de vie limitée par le temps de réaction entre ces deux composants, on appelle temps de séchage, le temps mis par le solvant pour s’évaporer.

PONÇAGE : procédé de préparation de surface ayant pour objet de donner au subjectile un aspect lisse, par une action mécanique de frottement avec des papiers abrasifs du grain approprié.

POREUX : un fond poreux est un fond absorbant facilement l’eau, l’huile… Dans ce cas, une sous-couche s’avère nécessaire.

PORTE-MANTEAU : support de bonne hauteur, généralement composé d’un grand fût central surmonté de crochets. Le porte-manteau mural se compose d’une sorte de planche horizontale agrémenté de patères.

POUDREUX (pulvérulent) : un fond poudreux est un fond laissant une trace blanche sur la main. Dans ce cas, une sous-couche s’avère nécessaire.

POUVOIR COUVRANT : le pouvoir couvrant (ou pouvoir opacifiant, ou pouvoir masquant) d’une peinture correspond à son aptitude à donner un film de peinture susceptible à masquer, après séchage, le support de couleur différente sur lequel on l’a appliqué. Plus il faudra de passe pour recouvrir un fond et le masquer, moins son pouvoir couvrant sera élevé.

POUVOIR MASQUANT : le pouvoir masquant (ou pouvoir opacifiant ou pouvoir couvrant) d’une peinture correspond à son pouvoir couvrant, à masquer un support par opacité, après séchage.

POUVOIR OPACIFIANT : le pouvoir opacifiant (ou pouvoir couvrant ou pouvoir masquant) d’une peinture correspond à son pouvoir couvrant. D’une manière générale, une peinture pigmentée a un pouvoir opacifiant relativement élevé. La peinture doit cacher le mieux possible la nuance ou la couleur du support qui vient d’être recouvert.

PREPARATION : couche de matière uniforme qui dissimule les irrégularités du support ; elle est généralement constituée par :
– une couche d’encollage (couche isolante)
– plusieurs couches de plâtre ou craie/colle polies par ponçage
– une couche d’impression pour réduire le pouvoir absorbant du support préparé.
Il y a des préparations maigres à base de colle animale ou végétale et des préparations grasses à base d’huile.

PREPARATION MAIGRE : à base de plâtre, de craie ou de calcium, lié par une colle animale ou végétale

PREPARATION GRASSE : à base d’huile et d’un pigment gras broyé.

PREPARATION MIXTE : préparation maigre, recouverte d’une préparation grasse.

PRIMAIRE D’ACCROCHE OU D’ACCROCHAGE : encore appelée sous-couche, primaire ou impression, la primaire d’accroche (ou primaire d’accrochage) est une peinture utilisée afin de permettre à la peinture de finition de “mieux accrocher” au support à peindre. Son application permet d’uniformiser le support et de la bloquer afin que la peinture de finition (de décoration) ne soit pas abondamment absorbée inutilement. La primaire d’accroche est moins chère que la peinture de finition et est indispensable pour optimiser le rendu final.

Q

QUEUE DE MORUE : brosse large et plate pour étendre une couche lisse de peinture

R

RABATTAGE : opération qui consiste à donner la hauteur et la forme définitive à une garniture à l’aide des mains.

REBOUCHAGE : le rebouchage permet de faire disparaitre les fissures, crevasses et autres trous par application d’un enduit garnissant. Il s’effectue avec des mastics ou enduits compatibles avec le support et les produits de peintures à appliquer.

RECHAMPIR : action par laquelle le peintre marque les contours en employant un pinceau et de la peinture décorative. Il en est de même lorsque le peintre fait ressortir une moulure ou un ornement.

REFECTION : remettre en état, de réparer, de remettre à neuf

RELOOKAGE/RELOOKING : action de relooker. Termes issus d’un anglicisme (look = allure)

RELOOKER : modifier l’aspect de quelqu’un, de quelque chose ; adapter, moderniser.

RENDEMENT : en peinture, le rendement correspond à la quantité de peinture nécessaire pour recouvrir une surface de 1m² pour une épaisseur donnée. Il est exprimé en m²/litre. Le rendement est généralement indiqué sur le pot de peinture. Il dépend de la méthode d’application, de la nature et de la porosité du support.

RENOVER : moderniser, rajeunir, remettre à neuf

REPOSE-PIED : sorte de tabouret très bas et de petite taille. Sa surface généralement rembourrée permet d’y poser les pieds. Il prend aussi le nom de saut-de-lit ou de petite flâneuse lorsqu’il est à bascule.

RESINE : substances organiques, transparentes ou translucides, insolubles dans l’eau mais solubles partiellement ou totalement dans des liquides organiques comme l’alcool, l’éther, l’essence, l’acétone… Les résines entrent dans la composition des vernis, des diluants à l’huile. La laque de Chine est une résine naturelle. Dans une peinture, les résines donnent les qualités de base à la peinture : elles constituent la partie filmogène du film de peinture. Ces résines peuvent être naturelles, synthétiques (peinture classique) ou d’origine végétale alkydes

RESINE ACRYLIQUE : résine synthétique résultant de la polymérisation ou de la copolymérisation de divers monomères acryliques et/ou méthacryliques avec souvent d’autres monomères.

RESINE ALKYDE : résine synthétique obtenue par la réaction chimique d’un acide gras ou polyalcools, d’une huile ou d’un polyacide. Les résines glycérophtaliques constituent un cas particulier des résines alkydes

RESINE GLYCEROPHTALIQUE : résines obtenues par réaction chimique entre le glycérol (ester de la glycérine), un acide gras, l’acide ou l’anhydride phtalique, le tout formant un polyester tridimensionnel

RESSORT : pièce de garniture traditionnelle des sièges, ils sont de matières et de formes différentes, biconiques, coniques, cylindriques, ou encore à arc. Le ressort biconique se compose de trois parties : le pavillon, le nœud, les spires. C’est en fonction de ces éléments que l’on détermine leur force ou leur résistance.

RESTAURER : rétablir en son état ancien, réparer

ROCOCO : style né à l’époque de Louis XV, appelé également “style rocaille”. Le rococo est caractérisé par une fantaisie inspirée des lignes contournées de coquillages ou de rochers.

S

SANGLE : bande de toile inextensible ou élastique de dimension inférieure à 9 cm que l’on entrecroise et que l’on tend pour former un plancher de siège.

SATURATION : degré d’intensité, de luminosité, de concentration d’une couleur. Une couleur primaire pure est saturée.

SECHAGE : ensemble des transformations physiques, et/ou physico-chimiques qui provoquent le passage du feuil de peinture ou de vernis de l’état liquide à l’état solide. Les temps de séchage sont mesurés selon la norme NF30037. Les délais de séchage constituent des caractéristiques physiques essentielles des peintures et des vernis qui contribuent à leur qualification et à leur identification

SECHAGE AU TOUCHER : le temps de séchage au toucher correspond au temps nécessaire pour avoir l’impression que le support est sec lorsqu’on passe la main dessus.

SECHAGE DUR / A CŒUR : le temps de séchage dur ou à cœur correspond temps de séchage nécessaire complet de la peinture. Il peut durer jusqu’à plusieurs semaines.

SECHAGE HORS POUSSIERE : le temps de séchage hors poussière correspond au moment après lequel les poussières présentes dans l’air de la pièce peuvent se déposer sur le feuil de peinture sans se coller.

SEDIMENTATION : processus normal au cours duquel les charges et les pigments massent (chutent) progressivement au fonds du pot de peinture. Ces particules se remettent en suspension dès lors qu’elles sont remélangées.

SELLETTE : sorte de haut guéridon étroit à pieds élancés soutenant un petit plateau. Ce meuble décoratif sert de reposoir pour une lampe de salon, une plante verte ou un objet décoratif. Situé dans un hall, une entrée ou un vestibule , il fait office de vide-poches pour ses clefs ou son téléphone mobile.

SEMAINIER : chiffonnier sur pied bas composé de sept tiroirs alignés verticalement (7 jours de la semaine).

SEMENCE : pointe à tige courte, régulièrement amincie de la tête à la pointe, utilisée par les tapissiers.

SCRIBAN : secrétaire bas à pente surmonté d’une petite armoire ou d’une petite bibliothèque. Son corps inférieur se compose de plusieurs rangs de tiroirs surmontés par un abattant incliné ou secrétaire.

SHABBY : le style shabby chic est une forme de décoration d’intérieur où le mobilier et l’ameublement sont choisis pour leur aspect vieillissant et leurs traces d’usure ou lorsque de nouveaux objets sont altérés pour donner l’apparence d’une antiquité.

SICCATIF : sel métallique qui augmente la vitesse de réaction d’oxydation et donc de durcissement du film d’huile

SOFA : canapé dont les bras garnis rejoignent le dossier par une courbe continue.

SOLVANT : constituant liquide, volatile dans les conditions normales d’utilisation, ayant la propriété de solubiliser totalement le liant pour une meilleure application. Dans une peinture, les solvants permettent de rendre la peinture applicable (s’évaporent au séchage, se diffusant dans l’air ambiant). Dans une peinture classique, les solvants sont à base de produits pétrochimiques (liquides organiques dissolvant le liant) et dégagent une forte quantité de COV (Composés Organiques Volatiles) dans l’air ambiant.

SOUPLESSE (d’une peinture) : la souplesse d’un feuil de peinture (ou d’un film) se mesure à sa capacité à se déformer selon le mouvement du support, de son subjectile, sans fissurer, friser ou décoller.

SOUS-COUCHE : une peinture pour sous-couche (ou primaire ou impression) est une peinture qui s’applique avant l’application de la peinture de finition. Elle permet de “bloquer” le support, c’est-à-dire à le rendre moins poreux par exemple. La sous-couche créée une barrière intermédiaire entre le support et la peinture décorative. Elle est donc indispensable pour un rendu final optimal.

SPALTER : brosse de décorateur pour lisser les peintures ou faire des faux bois ou faux marbres

SUBJECTILE / SUPPORT : surface sur laquelle sont appliquées les différentes couches de peinture. Il peut être de bois, plâtre ou plaque de plâtre par exemple.

SYNTHESE SOUSTRACTIVE : le blanc correspond à l’absence totale de couleur alors que le noir est le résultat du mélange des trois couleurs primaires dans des proportions absolument identiques.

T

TABLES GIGOGNES : les tables gigognes se composent d’une série de petites tables légères de taille différentes pouvant s’emboiter les unes dans les autres.

TANIN /TANNIN: métabolites secondaires de certaines plantes supérieures. Ils se retrouvent dans toutes les parties du végétal (racine, écorce, feuilles etc.). Molécules de nature phénolique, elles protègent les plantes de l’infestation par certains parasites. Les tanins sont des molécules végétales utilisées pour leur capacité naturelle à précipiter les protéines. Elles servent principalement au tannage des peaux, de manière à rendre le cuir imputrescible (le mot « tanin » vient probablement du nom gaulois qui désignait le chêne, tann.)

TAPISSIER D’AMEUBLEMENT : c’est l’héritier des artisans qui, du XVIe au XIXe siècle, garnissaient les bergères, voltaires, fauteuils, crapauds et autres « commodités de la conversation ». Le tapissier travaille aujourd’hui le tissu, la mousse, le cuir, la ouate… pour habiller canapés, lits et fauteuils. C’est aussi lui qui pose des voilages, tend des tissus muraux ou revêt sols et plafonds.

EN SIEGE : exerce dans les domaines de la fabrication et de la restauration de mobilier. Il garnit et habille des produits tels que les canapés et les fauteuils, leur apportant confort et esthétisme. Pour la restauration de mobilier de style, il a le souci du respect des traditions.

EN DECOR : réalise essentiellement des agencements qui mettent en œuvre du textile. Il décore les fenêtres de rideaux, stores ou voilages… Il habille également la literie de coussins et de dessus-de-lit. Il a le souci du détail et de l’harmonie des couleurs dans les intérieurs.

TAQUET : petite pièce de bois, collée et clouée autour des pieds et des consoles pour fixer la garniture.

TEINTE : nuance d’une couleur, qui dépend soit du pigment employé, soit du mélange d’une couleur de base avec une certaine proportion d’une autre couleur qui lui fait prendre une couleur déterminée (Ex : Le brou de noix, le bitume de Judée …). Colorer en une autre couleur que sa couleur naturelle : Bois teinté, verre teinté.

TEMPERA : mélange de pigments et de liants, la tempera est un procédé de peinture à la détrempe, dans laquelle le liant est une émulsion contenant des substances aqueuses, par exemple le jaune ou le blanc d’œuf.

TEMPS DE SECHAGE : correspond au temps nécessaire à une couche de peinture pour sécher. Ce temps peut varier en fonction de sa position dans le feuil global, de l’épaisseur de la couche appliquée, de la température et du taux d’humidité dans la pièce. Il existe plusieurs séchages : séchage à cœur, séchage au toucher, séchage dur, séchage hors poussière.

TENDU : la tension d’un film de peinture résulte des actions chimiques ou physiques qui sont exercées et qui l’amène à se tendre pendant son séchage. Le tendu d’une peinture se dit d’un film de peinture dont le rendu final est parfaitement lisse. C’est pendant le séchage que le tendu se réalise, faisant disparaitre (ou non) les traces de brosse, de pinceau ou de rouleau.

TOILE : voir FORTE ou EMBOURRURE

TON : valeur d’une teinte. C’est le degré d’intensité d’un coloris, allant du plus foncé au plus clair. On parle de tons “clairs” et “sombres”.

TONALITE : impression générale d’un ensemble coloré

TONIQUE (couleur) : c’est une couleur qui contraste et qui occupe un espace très réduit, présente en petite quantité. Elle peut être la complémentaire de la couleur dominante.

TOXICITE/TOXIQUE : la toxicité englobe l’ensemble des effets néfastes d’un toxique sur un organisme vivant. Autrement dit, il s’agit de la capacité inhérente à une substance chimique de produire des effets nocifs chez un organisme vivant et qui en font une substance dangereuse.

TRAVAILLEUSE : une travailleuse, aussi appelée table à ouvrage , est une petite table légère dont le plateau est entouré d’une bordure en hauteur afin d’éviter la chute d’objets. La travailleuse est généralement munie d’un ou plusieurs tiroirs, d’une tablette d’entrejambe et parfois d’un plateau qui se soulève. Sous la ceinture se trouve parfois une boîte à ouvrage coulissante. On range dans ce meuble les ustensiles de couture.

TROMPE-L’ŒIL : procédé de représentation visant à créer, par divers artifices (relief, matière, perspective), l’illusion de la réalité.

TRUMEAU : sorte de miroir dont l’encadrement accueille un décor supplémentaire, généralement en sa partie supérieure (partie appelée également trumeau).

V

VAISSELIER : meuble de rangement deux corps composé d’un buffet bas à portes en partie inférieure et d’une structure à étagères en partie supérieure. Il s’agit d’un meuble régional principalement.

VALEUR : la valeur d’un ton désigne son degré d’intensité par rapport à la lumière et à l’ombre, par la luminosité qu’elle / il renvoi (e) en fonction de l’ombre et de la lumière.
VEGETALE : une peinture végétale est une peinture conçue à base de composants provenant des végétaux. C’est une peinture naturelle.

VERNIS : un vernis (ou un vitrificateur, terme plutôt dédié aux parquets) protège le bois en surface. Il crée un film et apporte donc un rendu satiné ou brillant. Appliqué en plusieurs couches, un vernis est très performant mais ce type de finition reste sensible aux rayures. A long terme, la rénovation d’un meuble vernis est plus laborieuse puisqu’il faudra poncer ou décaper pour remettre le bois à nu. Les caractéristiques de transparence, de brillance et de résistance varient en fonction des composantes du vernis.

VESTIAIRE : meuble d’entrée de grande taille ressemblant à une lambris mural agrémenté de patères, de casiers, de porte-parapluies et d’une grande glace.

VISCOSITE : la consistance d’une peinture se mesure par sa viscosité, c’est-à-dire par sa vitesse d’écoulement.

VITRIFICATEUR : vernis, terme plutôt utilisé pour les parquets

X

XYLOPHAGE : organisme vivant dont le régime alimentaire est composé de bois. Ces animaux, à l’état larvaire ou adulte, mangent les branches, les troncs ou les racines des arbres morts ou vivants.

 

Webographie :

https://www.meubliz.com/types_de_meubles/
https://www.art-et-antiques.com/les-styles-de-meubles-article-5-0-36.html
https://www.anticstore.com/style/index.php
https://www.batirama.com/article/1073-peinture-et-cov-quelle-reglementation-applicable-en-janvier-2010.html
https://www.economie.gouv.fr/files/guide_allegations_31janv.pdf
https://www.csst.qc.ca/prevention/reptox/toxicologie/notions-toxicologie/pages/05-effet-toxique.aspx
https://www.caphabitat.com/insectes_xylophages.php